Return to site

#1 Le cuir de poisson

Ses propriétés

Résistance

Le cuir de poisson a une structure qui diffère des autres types de cuirs comme la vache, le mouton ou l'agneau. Les fibres qui le composent sont entrecroisées, ce qui permet donc une résistance à la déchirure beaucoup plus importante que les cuirs classiques.

En effet, les poissons bravent les courants marins à des vitesses comprises entre 50 et 70 km/h. Naturellement leur peau est donc plus résistante que celle de la faune terrestre, cette propriété se retrouve dans les cuirs qui en découlent.

Le mode de tannage végétal procure des cuirs qui interagissent avec la lumière. La couleur naturelle initiale beige rosée se patine avec le temps pour tendre vers des bruns chauds et sensuels.

Actuellement nos cuirs ne sont pas pigmentés, des tests et études sont en cours pour décliner la gamme en teinture naturelle.

Le cuir de poisson au tannage végétal doit être manipulé à des températures inférieures à 40°C. Sa souplesse permet néanmoins de procéder à des moulages à froid.

Pour l'entretien

Les cuirs de poissons s'entretiennent comme les cuirs traditionnels. Les cuirs ne sont pas lavables en machine.

Petite astuce: les laits pour bébé ont des propriétés très intéressantes pour nourrir et hydrater les cuirs, y compris les cuirs de poissons.

Pour le coudre et le travailler

Pour coudre tous types de cuirs, les fils de nylon ou les cotons cirés sont très adaptés. Des colles spécialisées peuvent de même être utilisées, notamment les colles néoprènes. Il existe des aiguilles spécifiques aux cuirs cependant certains cuirs de poissons très fin comme le mulet ou la truite (moins d'un millimètre), peuvent être cousus avec les mêmes techniques que pour le tissu.

Contrairement aux idées reçues, les cuirs de poissons ne dégagent pas d'odeurs particulières autre que celle du "cuir".

Des protections peuvent être appliquées afin de conserver les propriétés initiales du cuir (couleur, texture, souplesse) comme des finitions laquées ou siliconées, y compris en solution naturelle.

Un cuir centré sur des espèces non protégées

Les annexes de la convention internationale CITES (Convention on International Trade in Endangered Species) qui réglemente le commerce international des espèces animales et végétales en danger ne visent pas les espèces locales de poissons que nous travaillons. Le cuir de poisson, classé dans la catégorie des cuirs exotiques, sera intégralement produit sur le territoire où il a été pêché et transformé, la France.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly