Return to site

#2 L'Histoire de la peau marine

Peaux exotiques et cuirs texturés

Le cuir de poisson, quel type de cuir?

Le cuir de poisson fait parti de la catégorie des cuirs exotiques. Cette appellation de "peaux exotiques" fait référence à l'origine géographique très éloignée de l'Europe car en effet, les premiers animaux concernés sont principalement les grands reptiles, les poissons (de pays lointains) et les autruches.

Les peaux sont dites "exotiques" quand elles se distinguent des mammifères issus de l'élevage comme les bovins, ovins, caprins et porcins.

Les principales espèces concernées par cette catégorie sont les crocodiles, les lézard, les autruches, les serpents, et certains poissons.

Tout comme pour la peau des mammifères ou celle des reptiles, la peau de poisson peut être tannée et devenir du cuir.

La peau est toujours composée de trois couches: épiderme, derme et hypoderme, mais présente de nombreuses particularités.

L'épiderme est très mince et est constitué de plusieurs couches (entre quatre et six). Le derme est lui différent de celui des mammifères, plus sensible, la peau avant d'être tannée doit être manipulée avec précaution. Les fibres des peaux de poisson ont une structure très impressionnante. En effet, l'organisation fibreuse est similaire à la structure des fibres du bois contreplaqué et montre une résistance physique supérieure (à épaisseur égale) à celle des mammifères. 

Une fois tannés (chez Fémer, tannage 100% végétal), la structure des cuirs présente une résistance élevée très adaptée aux usages du secteur de la maroquinerie notamment. Compte tenue de la petite taille des peaux, les artisans vont privilégier des petits objets de maroquinerie (en particulier le bracelet de montre). Cependant, le développement de techniques d'assemblage des morceaux de peaux entre eux sous forme de raccords invisibles (par parage et soudage) augmente la possibilité d'utilisation des cuirs marins.

L'Histoire de la peau marine

Ancestral mais tombé dans l'oubli, le cuir de poisson avait déjà fait ses preuves en matière de séduction. La Marquise de Pompadour, Jeanne-Antoinette Poisson de son vrai nom, « ne passait pas une semaine sans qu'elle achetât un petit objet en cuir de poisson » au maître gainier du roi Louis XV, Jean-Claude Galluchat (avec deux « l ») à qui on doit le nom de cette précieuse matière.

L'Histoire de France est marquée par ce cuir surprenant car il a séduit des grands noms du passé.

Selon la légende, Napoléon III aurait fait recouvrir les murs de sa chambre à coucher entièrement avec cette précieuse matière.

Les peuples de Laponie utilisaient cette technique depuis la nuit des temps afin notamment de se vêtir et de fabriquer des accessoires pour transporter des objets (maroquinerie).

... Au XXI siècle, le charme de ce cuir atypique opère une fois de plus... C'est le début de l'aventure de la Peau Marine!

C'est la renaissance d'un cuir ancestral animée par une conception éco-responsable.

En effet, chez Fémer peau marine sont uniquement valorisées les peaux dont les poissons ont fait l'objet d'un conditionnement alimentaire en filet afin d'être mangé. C'est uniquement parce que les peaux sont des résidus de la filière alimentaire, que l'entreprise les transforme en cuir. Par ailleurs, le mode de tannage pratiqué est éco-responsable par l'utilisation exclusive de plantes dont le potentiel de renouvellement dans la nature est important et en proscrivant l'utilisation de produits chimiques dans la production.

Cette dimension est une valeur très importante pour l'entreprise et est au centre des préoccupations de ses activités et de son développement.

L'univers sous-marin offre des textures graphiques et raffinées. Les artisans français forts de l'excellence de leur savoir-faire peuvent ainsi développer des accessoires de maroquinerie ou des souliers aux grains uniques et à l'essence éco-responsable.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly